Non classé

Petit update lecture du mois d’octobre

Voilà, ça fait déjà quelques temps que je n’avais plus rien posté, mais me revoilà avec un petit update de mes lectures d’octobre en dehors du Pumpkin Autumn Challenge.

Les lectures du Challenge sont, à ce propos, terminées, je ferai un bilan courant semaine prochaine. Je n’ai pas du tout accroché au premier tome de Déborah Harkness Le Livre Perdu des sortilèges, je l’ai donc mis de coté. A l’inverse, j’ai dévoré le tome 1 de Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs qui a été un vrai coup de coeur, j’ai hâte de livre la suite.

J’ai eu besoin de faire une pause après ma déception avec le roman de Déborah Harkness et j’ai décidé de lire un roman de la rentrée littéraire ainsi qu’un roman ado qui tronait dans ma PAL depuis quelques mois.

C'est_le_coeur_qui_lâche_en_dernierRisque_zéro

C’est le coeur qui lâche en dernier de Margaret Atwood m’avait attiré l’oeil parmi toutes les sorties de la rentrée littéraire et j’étais curieuse de lire un autre roman de cet auteure. Très récemment, l’un de ses romans les plus connus : La servante écarlate a été adapté en série, et personnellement je l’ai découvert durant mes études, nous en avons étudié quelques extraits ainsi que son adaptation filmographique, j’avais beaucoup aimé.

Ce dernier roman est également un roman dystopique, on y découvre Stan et Charmaine qui vivent aux Etats-Unis dans un future que l’on peut imaginé comme étant proche, aucune date n’est donné. Le pays est touché par une crise économique et sociale sans précédent, plus d’emploi, une recrudescence  de la violence. Le couple survit dans sa voiture et vit du maigre salaire que Charmaine récupère en travaillant dans un bar miteux.  L’occasion se présente d’échapper à tout ça : Consilience, une ville où chacun a un travail, où chacun a sa maison, une seule contrainte, un mois sur deux il faut aller en prison. Et le mois où l’on se trouve en prison, un couple qui était en prison lorsque l’on occupait la maison :  » les alternants », vient à son tour occuper la maison. Mais ces derniers n’ont jamais aucun contact et ne connaissent pas leur identité. Tout parait parfait, jusqu’à ce que Stan tombe sur un petit mot laissé par les alternants, le mot d’une femme « Je suis affamée de toi »…

On suit l’un ou l’autre des deux protagonistes et très vite, la vie parfaite se craquèle. Très lentement, par petites touches l’utopie de départ vire au cauchemar, c’est la façon dont les choses dérapent qui est intéressante et qui tient en haleine jusqu’au bout. Bien que la fin m’ait quelque peu surprise, c’est particulier (sans en dire trop)

Un autre point : le désir, le sexe et les relations intimes homme-femme ont beaucoup d’importance dans ce roman, à un point parfois un peu dérangeant, constituant le fil rouge du récit. Je ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi prégnant et c’est l’un des aspects qui m’a le moins plu. On s’y attend un peu en lisant la 4e de couverture mais pour ma part ça a pris une dimension différente de ce à quoi je m’attendais.

Ce roman m’a donc plu mais pas autant que je m’y attendais. J’ai eu du mal à accrocher au style de l’auteure très particulier, je ne me souvenais pas de cet aspect de la Servante Ecarlate, c’est donc peut-être propre à ce titre-ci. Et les relations dominant/dominé, le sexe entre les personnages, tout ça prend vraiment trop de place à mon goût.

Auteur : Margaret Atwood
Editions : Robert Laffont
Collection : Pavillons
Parution : 17/08/2017 (sortie poche)
Pages : 450
ISBN : 2070468771

*  *  *

Et le deuxième roman que j’ai lu est un roman ado Risque Zéro de Pete Hautman. C’était… particulier, là encore, je m’attendais à quelque chose et j’ai lu quelque chose de radicalement différent. Le postulat de départ était vraiment intéressant : imaginez un monde où tout risque est prohibé et où le fait de prendre un risque est puni par la loi, ainsi se mettre en colère, faire preuve de violence, de passion est tout à fait interdit. Je m’étais dit chouette, un roman qui va peut-être se poser des questions : l’absence de risques est-elle la liberté? Quand on ne craint plus rien est-on libre? Dans le contexte actuel, avec les mesures sécuritaires qui ne cessent de se développer, l’idée de voir comment se développe et vit une société qui a éliminé tous risque me paraissait vraiment intéressante. Mais ce roman a amené tout autre chose, pas inintéressant mais pour moi un peu à coté de ces thématiques là, peut-être me suis-je simplement faite bernée par la 4e de couverture.

On va suivre Bo Masten, un adolescent de 16 ans qui a bien du mal à se conformer aux lois, dans une famille avec un passif lié : père envoyé au loin depuis plusieurs années pour violence, grand-père né au début du XXIe siècle, qui a vécu à notre époque (début XXIe siècle) et n’est pas en phase avec cette façon de vivre sans risque etc. Le héros a une certaine hérédité et en bon multirécidiviste du risque, finit par être envoyé dans un camp de travail, là débute vraiment notre histoire et une partie de ce qui rend se récit un peu tiède. Très vite Bo doit apprendre à prendre des risques, de vrais risques, l’encadrant du camp est un mordu de football américain et…. c’est à peu près là que j’ai réalisé que ça n’irait pas beaucoup plus loin.

le récit devient alors le prétexte pour parler de football américain et de sport de manière générale, ça questionne également la vie carcérale et l’hérédité (et encore) mais ça s’arrête là et ça m’a un peu déçu. Pour autant c’est un roman pour adolescents, bien écrit et qui raconte une histoire intéressante mais je devais avoir un peu trop d’attentes.

Peut-être avez vous lu ce livre et avez un avis différent, n’hésitez pas à réagir.

Auteur : Pete Hautman
Editions : Milan
Collection : Macadam
Parution : 03/04/2008
Pages : 294
ISBN : 2745929984

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.