Chroniques 2018·Cold Winter Challenge 2017·Fantasy

CWC – Gabriel Katz 1/2

aeternia_tome1aternia tome 2

(Attention cette chronique sera en deux parties)

Au départ cette chronique n’aurait du concerner qu’Aeternia tome 1 mais après quelques péripéties livresques je vais finalement vous parler non pas d’un livre mais de trois livres ! Et tous d’un même auteur : Gabriel Katz.

Dans ma pal du challenge, j’ai indiqué que je souhaitais lire le premier tome d’Aeternia, finalement j’ai lu l’ensemble du dyptique ainsi que le premier tome de La part des Ombres.

Mais revenons à nos moutons !

Résumé du tome 1 d’Aeternia (je ne vous mettrai pas celui du tome 2 pour éviter les spoils) :

Leth Marek se retire invaincu des arènes de Morgoth après des années de combats, de triomphes et de gloire. Le gladiateur a décidé d’emmener ses fils à Kyrenia – cité du savoir et de la culture – pour leur offrir l’éducation à laquelle il n’a pas eu droit. Mais sa route croise celle d’un culte itinérant et de son Prophète.

Les nomades prêchent leur religion au détriment de la Grande Déesse adorée par les Kyréniens. Leur foi est profonde, leur progression, inexorable. Dans la cité mère, où les puissants du Temple s’entredévorent, une guerre ouverte va éclater. Les fanatismes et les ambitions vont s’aiguiser. Et la hache de Leth va de nouveau tremper dans le sang…

Que dire d’Aeternia ? :

C’est un dyptique de fantasy médiévale qui prend place dans un monde créé de toutes pièces par l’auteur, la magie est peu présente (un peu plus dans le 2e tome). Le sujet principal de la duologie est le fanatisme religieux sous toutes ses formes ainsi que la manipulation des masses. L’action prend essentiellement place dans et autour de la ville de Kyrenia, décrite comme la cité du Savoir. Vont « s’affronter » deux entités, deux personnages à part entière du dyptique : d’un coté, une entité millénaire, le Temple qui voue un culte à la Déesse, avec toute sa hiérarchie de prêtre dévoués, plus ou moins corrompus ; et de l’autre  le culte itinérant d’Ochin, avec son nouveau prophète et ses fidèles recrutés plus ou moins récemment, abec ses objectifs plus ou moins clairs etc. On en apprend plus au fur et à mesure de l’histoire.

D’autres sujets sont abordés, des sujets récurrents dans l’oeuvre de Gabriel Katz qui décrit dans la plupart de ces romans de fantasy des univers assez noirs, où la violence est présente sous différentes formes (guerre, injustices, combats, domination politique, religieuse etc.).

Choisir de parler de religion aurait pu lui faire enfoncer des portes ouvertes mais très vite on comprend que pour notre auteur il n’y a pas de bonne ou de mauvaise religion, il n’y a que des masses plus ou moins crédules manipulées par un plus petit nombre à leur profit.Personne n’est ni tout blanc, ni tout noir, et ça fait du bien. On aurait pu avoir d’un coté : la religion du temple et ses méchants prêtres embourgeoisés et corrompus et de l’autre le nouveau culte, ses gentils prêcheurs, persécutés, apportant la bonne parole et qui vont sauver le peuple, heureusement il n’en est rien.

Les personnages et les dialogues sont très savoureux, l’humour et la plume acerbe de l’auteur viennent contrebalancer cet univers assez sombre. La narration alterne dans le premier tome entre les aventures de Leth Marek qui très vite rejoint le culte itinérant et de l’autre celles de Varian, jeune novice rejoignant le Temple de Kyrenia pour y devenir prêtre. L’alternance de points de vues continue avec d’autres personnages dans le tome 2 et donne du rythme à la narration.

Les personnages sont tous très bien écrits, bien développés, qu’il s’agisse de Leth Marek, l’ancien champion d’arènes ou encore de Varian, le jeune moine qui se rend au temple pour faire carrière, de Synden, jeune prostituée témoin de choses dont elle n’aurait pas du être témoin, ou encore Desmeon mercenaire très habile à la langue bien pendue sans oublier le petit chien (personnage préféré de bon nombre de bloggeur ayant chroniqué cette série^^).

Mon avis

J’ai apprécié ma lecture mais je n’ai pas autant aimé que Le Puits des Mémoires (mon coup de coeur du Cold Winter Challenge de 2016) ou que le premier tome de La Part des Ombres. Si les premiers chapitres pouvaient être attendus, la fin du tome 1 et le dénouement du tome 2 l’étaient beaucoup moins et j’ai aimé aller de surprises en surprises. Je n’étais pas particulièrement attirée par les thématiques choisi par l’auteur mais L’intrigue m’aura poussé à aller jusqu’au bout du dyptique, je terminerai en précisant que l’auteur n’a épargné aucun de ses personnages, ne vous attachez donc pas trop vite !)

(partie 2 sur La part des Ombres tome 1)

Auteur : Gabriel Katz
Editions : Scrinéo
Parution tome 1 : 22 janvier 2015
Parution tome 2 : 28 août 2015
Pages : 380 p. /416 p.
ISBN (tome 1) : 978-2-3674-0207-9
ISBN (tome 2) : 978-2-3674-0328-1

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s